Réfléchir ensemble une vision de développement du Sud-Est de Ville-Marie

Pas moins d’une centaine de personnes, tous des acteurs d’importance du quartier, se sont réunies ce vendredi dans la salle John-Molson de l’édifice du célèbre brasseur montréalais situé sur la rue Notre-Dame. L’invitation, lancée par la Corporation de développement communautaire (CDC) Centre-Sud et l’équipe de Rayside Labossière, en collaboration avec les bureaux d’Hélène Laverdière, députée de Laurier Sainte-Marie, et de Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, visait à créer un moment de réflexion collective sur les possibilités de développement du Sud-Est de Ville-Marie.

Avec la construction annoncée de la nouvelle Maison de Radio-Canada et le déménagement de la brasserie du site que l’entreprise occupe depuis la fin du XVIIIe siècle, ce secteur du Centre-Sud est appelé à connaître d’importants bouleversements qu’il importe d’arrimer avec une vision concertée du développement social du quartier. Afin d’alimenter les réflexions en ce sens, les personnes présentes ont d’abord pu s’informer des différents enjeux et potentiels de développement du Sud-Est de Ville-Marie grâce à une savante présentation de Ron Rayside, architecte bien connu du quartier pour son implication dans de nombreux projets à vocation sociale. S’en est suivie une discussion orientée autour de trois thèmes : l’accès public au fleuve et verdissement (trame bleue et trame verte), le transport, la circulation et la mobilité, ainsi que le développement d’un quartier complet (logements, services de proximité, zones d’emplois, etc.).

Si cette occasion de discussion collective aura été riche d’idées et d’aspirations pour le développement du Centre-Sud, c’est plus encore la rencontre et les liens tissés entre une pléthore d’intervenants, tant institutionnels que communautaires ou privés, qui donne espoir pour la suite des choses. L’événement s’inscrit dans une réflexion qui se déploie depuis plusieurs années au sein du comité conseil Tous pour l’Aménagement du Centre-Sud (TACS). Celui-ci réunit des acteurs provenant de différents milieux (communautaires, culturels, institutionnels, des affaires, résidants) et travaille dans une vision intégrée de l’aménagement qui tient compte de l’activité économique et commerciale, de la vie culturelle, de l’habitat, des espaces verts et du développement communautaire. Les principaux objectifs du TACS sont de favoriser l’appropriation citoyenne des enjeux d’aménagement et de développement urbain.

Soulignons également le travail dévoué et essentiel fait par les personnes ayant assuré la facilitation des discussions et la récolte des idées qui en ont émergé. Ce matériel sera disponible sous peu et alimentera certainement les réflexions futures sur les enjeux du développement du secteur du Sud-Est. Au final, cette rencontre aura donc constitué le premier temps d’une démarche inclusive de tous et se situant en amont des futurs projets de développement, dans le but de bâtir un quartier intégré et ancré dans les besoins et les souhaits des gens et organisations qui l’habitent et le font vivre.

Merci à tout ceux et celles qui y ont participé !

Participez à la discussion!

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *