Communauté de pratique : mieux lutter contre l’exclusion sociale

Animé.e.s par un mieux vivre ensemble et une plus grande inclusion dans le Centre-Sud, près de 200 intervenant.e.s de tous secteurs confondus de 80 organisations du quartier se retrouvent dans la Communauté de pratique Mieux lutter contre l’exclusion sociale. En s’enrichissant mutuellement et en apprenant à se connaître, les intervenant.e.s bonifient leurs interventions, leur connaissance des ressources du quartier ainsi que leurs collaborations avec d’autres organismes.

En adéquation avec les objectifs du plan d’action de la Table de développement social Centre-Sud, la Communauté de pratique répond au besoin d’avoir un espace d’échanges d’expertises afin de favoriser l’inclusion et bonifier l’accès aux services des personnes accompagnées.

En effet cet espace, coordonné par la CDC Centre-Sud, reflète les enjeux du quartier et des populations vulnérables qui l’habitent. Grâce à la multitude des expériences, des solutions adaptées pour les résident.e.s, mais aussi pour les intervenant.e.s, sont trouvées. Par exemple, avec la crise sanitaire, la communauté de pratique permet d’échanger sur les défis, de s’inspirer de pratiques novatrices de différents milieux d’intervention et de s’outiller sur l’émergence des problèmes de santé mentale au sein de la population vulnérable ainsi que chez les intervenants.e.s.

Pour une meilleure inclusion des populations desservies au Centre-Sud

Une communauté de pratique est un groupe de personnes liées par un champ de connaissance et conduits par un désir et un besoin de partager leurs pratiques et de développer des nouvelles connaissances. Ces moments d’échanges intersectoriels permet à ces divers horizons de s’unir pour une meilleure inclusion des populations desservies dans le quartier.

Les objectifs de la Communauté de pratique sont ainsi les suivants :

  • Partager les expertises des intervenant.e.s communautaires et institutionnels qui accompagnent les personnes les plus démunies et exclues.
  • Sensibiliser et outiller les intervenant.e.s communautaires et institutionnels pour mieux intégrer les personnes exclues et marginalisées dans leurs activités.
  • Favoriser l’accessibilité universelle de la population dans les espaces de rencontres (accessibilité physique, émotionnelle, langagière, financière, etc.).

Vous êtes intervenant.e.s et vous souhaitez y participer? Consultez la fiche résumée!

Une communauté à l’initiative de projet

En constatant certains enjeux dans le quartier, les intervenant.e.s ont initié des solutions concrètes pour favoriser l’inclusion et la participation des résident.e.s du quartier :

  • Concevoir une halte-garderie animale : constatant un manque et/ou un refus de service pour les personnes en situation d’itinérance ayant des animaux, un groupe d’intervenant.e.s imagine le concept innovant d’une halte-garderie animale. Pouvoir laisser en toute sécurité et confiance son animal leur permet de poursuivre leurs démarches (suivis de santé, assurance sociale, défense de droit, etc.), mais aussi de bénéficier d’un répit. Accompagné par le Laboratoire populaire d’intelligence collective (LPIC) et par les futur.e.s usager.ère.s, le projet est à la recherche de financement afin de procéder à une expérimentation.
  • Rejoindre et mobiliser les jeunes : remarquant la difficulté de certains organismes du quartier à rejoindre les jeunes, la communauté de pratique a mis à profit son expertise et sa collaboration. Plus particulièrement, au travers du service d’accompagnement du LPIC, les intervenant.e.s et les jeunes du quartier ont conseillé le Centre de soir Denise Massé afin de l’accompagner dans l’adaptation de ses services aux réels besoins des jeunes du Centre-Sud.
  • Faciliter la cohabitation : dans un souci de rassurer et de sensibiliser les résident.e.s face à certains enjeux de cohabitation en émergence dans le Centre-Sud, les intervenant.e.s souhaitent informer, dans l’année à venir, sur les différentes réalités des personnes en situation d’exclusion et de marginalité.
  • Simplifier la collaboration entre le réseau de la santé et le milieu communautaire : observant que lors des accompagnements, la collaboration n’était pas toujours facile entre les organismes communautaires et le réseau de la santé, une formation a permis de comprendre les réalités respectives et établir un dialogue. Cette rencontre a permis aux deux réseaux d’exprimer leurs réalités et leurs besoins afin de mieux adapter l’accompagnement des personnes et faciliter la collaboration des deux milieux.

« La communauté de pratique ne permet donc pas uniquement d’échanger et de créer des contacts pivots dans les ressources, mais permet aussi d’apporter des outils et projets concrets pour notre pratique, afin de bonifier l’accès aux services des personnes qu’on accompagne. » témoignage d’un membre de la Communauté de pratique de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale

Rôles de la CDC Centre-Sud

  • Coordonner la Communauté de pratique
  • Faciliter le dialogue entre les acteurs et les actrices
  • Trouver des financement pour permettre à cette Communauté de pratique d’exister.

Genèse de la communauté de pratique en exclusion sociale

En décembre 2017, l’idée de former un réseau d’échanges autour de l’exclusion sociale émerge. Les organismes, institutions et résident.e.s du quartier, faisant partie du comité d’action de l’axe Vivre ensemble, s’entendent pour dire que la cohabitation pourrait s’améliorer dans le quartier. Ce comité constate que lors d’activités, de fêtes ou d’autres moments de rassemblement, certaines communautés ou certains groupes populationnels sont absents alors qu’ils font partie intégrante du quartier.

Le comité a estimé que le premier pas vers une meilleure cohabitation, un mieux vivre ensemble et une plus grande inclusion est de permettre aux intervenant.e.s communautaires et institutionnels, qui travaillent directement avec des personnes qui vivent de l’exclusion sociale, d’avoir un espace pour partager leurs connaissances, approches et pratiques. En s’enrichissant mutuellement, en apprenant à se connaître, les organismes bonifient leurs interventions, leur connaissance des ressources du quartier, leur capacité de référencement et leurs collaborations avec d’autres organismes. C’est ainsi que la Communauté de pratique est née en mars 2018.

Compte-rendus

Pour connaître les développements de cette communauté très dynamique, consultez les compte-rendus de nos rencontres :

Contact

Vous êtes intervenant.e.s et vous souhaitez y participer? Contactez Marianne pour en apprendre d’avantage sur les 6 rencontres et 2 à 3 formations données par années.

Diana Hor chargée de concertation à la CDC Centre-Sud par courriel ou au 514 521-0467